Ce site est en construction.

Merci de votre patience... et de votre aide.

 Un bel exemple de lutte pour la gratuité du périscolaire à Limoges

(voir texte rubrique gratuité de l'éducation)

        

voir A gauche rubrique A la une.

 

Aubagne....pour l'instant la gratuité tient encore !!!

La métropolisation tuera-t-elle la gratuité des transports en commun urbains ?

C'est probable...Mobilisez-vous !

Voir à gauche rubrique transports en commun

 

Si c'est possible un jour......c'est possible toujours !

 

A vos agendas !!! Réservez la date !

Une ville en lutte pour la défense du service public...

la Poste, les lignes de bus de proximité, la gratuité !

 

L'équipe de l'OIG vous donne rendez-vous avec Paul Ariès

le samedi 28 février 2015 à Fontaine (à côté de Grenoble)

IVe Forum national de la désobéissance citoyenne

co-organisé par la ville de Fontaine et le mensuel les Z'indigné(e)s

 

Débats/village associatif/Banquet désobéissant/Spectacle

Entrée libre et gratuite au Forum

 

Le site officiel des Forums nationaux de la désobéissance

http://desobeisance.canalblog.com/

 

Ce site participatif de l'OIG est VOTRE site pour défendre et étendre la sphère de la gratuité.

Nous avons besoin de vous pour enrichir ce blog.

Envoyez vos informations de façon à les mutualiser immédiatement.

Adresse E-mail en haut de cette page ("pour contacter l'auteur")

Exemples :

Quel service est gratuit dans votre territoire ?

Quel service gratuit est en voie d'être marchandisé ?

Quels combats pour la défense et l'extension de la sphère de la gratuité ?

 

"La gratuité est l'arme absolue" Raoul Vaneigem

 

La gratuité selon Jean Louis Sagot-Duvauroux, philosophe, dramaturge


Jean Louis Sagot duvauroux - La gratuité - Pau... par pcf64

Ce qui est gratuit :

 La lumière du soleil, mais pas les vacances aux Séchelles

L’éclairage public, mais pas celui d’Eurodisney

La reproduction sexuée de l’espèce, mais pas les suites du Carlton

La contemplation des paysages, mais pas le téléphérique

L’avenue de la République, mais pas l’autoroute A20

Les bus d’Aubagne, mais pas ceux de Marseille

Le coup de foudre, mais pas le mariage

La rupture, mais pas le divorce

L’école publique, mais pas le cartable

Les cadeaux qu’on reçoit, mais pas ceux qu’on fait

L’entrée dans les églises, mais pas la visite des châteaux

Les vagues, mais pas le surf

Le temps de vivre, mais pas l’heure de travail

Les arts de la rue, mais pas l’opéra

L’élection du président de la République, mais pas son train de vie

Les cèpes de Bordeaux, mais pas les champignons de Paris

Stationner à Fontenay-sous-Bois, mais pas à Saint-Maur-des-Fossés

L’eau potable à Viry-Châtillon, mais pas à Neuilly-sur-Seine

La pensée, mais pas le temps de cerveau disponible

Le sourire de la boulangère, mais pas son pain

La publicité, mais pas la publicité

Les lettres de la marquise de Sévigné, mais pas ses livres.

Le sol des Iroquois, mais pas le foncier bordelais.

L’hospitalité, mais pas l’hôtellerie

La pulsion de mort, mais pas la corde pour se pendre

Wikipédia, mais pas l’ordinateur

Les conseils d’une mère, mais pas ceux du psychanalyste

Le braconnage, mais pas l’amende

L’échange d’idées, mais pas le cours Pigier

L’amour de Roméo, mais pas la baise à Pigalle

Les obsèques à Bamako, mais pas la mort à Laval

L’avenir, mais pas la boule de cristal

 

 

 

La gratuité selon Paul Ariès, politologue, rédacteur en chef des Z'indigné(e)s

 

 
Gratuité - Paul Ariès pour legrandreinventaire

 

Gratuité du service public :

 

 et des biens communs

 

Pourquoi la gratuité ?

La gratuité est la meilleure réponse à la crise économique, sociale, politique, écologique et anthropologique.

Réponse économique car elle rompt avec la logique de marchandisation et de privatisation.

Réponse sociale car elle permet de satisfaire les besoins sociaux sans avoir besoin d'attendre un retour illusoire à la croissance économique... dévastatrice.
Réponse écologique car elle oblige à faire des choix démocratiques entre ce qui doit être gratuit ou renchérit. Pourquoi paye-t-on son eau le même prix pour faire son ménage ou remplir sa piscine privée ? Ce qui vaut pour l'eau vaut pour l'ensemble des biens communs.

Réponse politique parce qu'elle mise sur le désir et le partage face aux marchands de peur et de haine.

Réponse anthropologique car elle tire toutes les conséquences du fait que la gratuité est ce qu'il y a de plus fondamentalement humain.

La gratuité dont nous parlons est bien sûr une gratuité construite.
Economiquement constuite ce qui permet de re-légitimer l'impôt

Politiquement construite. Socialement construite. Culturellement construite.

La gratuité ce n'est pas le produit ou service débarassé du coût mais du prix.
L'école publique est gratuite mais payée par l'impôt. 

 

 

Pourquoi le service public ?

Le service public c'est beaucoup plus que la somme des services publics.
Le service public c'est une conception de la société, du pacte social.
Le service public c'est la construction de "communs" comme condition de l'humanisation.

Nous sommes pour une société de la gratuité donc pôur une société du service public.

 

 

Pourquoi un Observatoire ?

La gratuité n'a pas disparu contrairement à ce que voudraient faire croire les "globalivernes".
La gratuité du service public et des biens communs résiste et se développe même.

La force du système capitaliste n'est pas seulement de l'insulter mais de la rendre invisible.
Rimbaud appelait déjà au 19e siècle à (re)devenir des voyants.

Il y a urgence de nouveau au 21e siècle à rendre visible l'invisible
Mutualisons donc toutes les expériences de gratuité. 

 

Pourquoi un Observatoire International ?

La gratuité du service public ce n'est pas une lubie de gosses de riches.
Ceux qui parlent le mieux de gratuité ce sont les milieux populaires, les pays pauvres.

L'Observatoire international de la gratuité entend travailler à la convergence des expériences de gratuité,par delà les différences de vocabulaires, de cultures, de cadre juridique.

 

 

 

Projet de loi portant création de la gratuité du service public

suite à la parution de l'ouvrage collectif Altergouvernement (Muscadier).

 

 

 

Les vidéos du Forum national "Viv(r)e la gratuité !"

Co-organisé par le Sarkophage (les Z'indigné(e)s) et

la Communauté d'agglomération les lacs de l'Essonne

 

Ouverture croisée du Forum

Paul Aries


Paul Aries Intro Viv(r)e la gratuité des... par ohtv

Gabriel Amard


Gabriel Amard Intro Viv(r)e la gratuité des... par ohtv

 

Interventions du Forum

 

Jean-Michel Drevon


Jean-Michel Drevon Viv(r)e la gratuité des... par ohtv

 

Corinne Morel-Darleux


Corinne Morel Darleux Viv(r)e la gratuité des... par ohtv

 

Alain Belviso


Alain Belviso Viv(r)e la gratuité des services... par ohtv

Thierry Aufran


Thierry Aufran Viv(r)e la gratuité des services... par ohtv

Daniel Leblay


Daniel Leblay Viv(r)e la gratuité des services... par ohtv

Aurélien Bernier


Aurélien Bernier Viv(r)e la gratuité des... par ohtv

Jean-Louis Sagot-Duvauroux


J-L SagotDuvauroux Viv(r)e la gratuité des... par ohtv

Roger Martelli


Roger Martelli Viv(r)e la gratuité des services... par ohtv

 

Conclusions croisées

Gabriel Amard


Gabriel Amard Intro Viv(r)e la gratuité des... par ohtv

 

Paul Ariès


Paul Aries Intro Viv(r)e la gratuité des... par ohtv

 

Jean-Luc Mélenchon


Jean-Luc Mélenchon - viv(r)e la gratuité des... par ohtv

 

La gratuité... un beau et long combat !

Les mêmes disaient déjà que ce n'était pas possible....

......

 

 

Ils n'aiment pas la gratuité du service public...

 

.............